Le blog

Zéro Waste Marseille

Le Défi des Familles Zéro Déchet

RETOURS SUR LA 2EME ÉDITION DU DÉFI FAMILLES ZÉRO DÉCHET

La seconde édition du Défi familles zéro déchet, organisée par Zero Waste Marseille et initiée par la Métropole Aix-Marseille-Provence, s’est conclue le 15 juin 2024 lors du Temps fort de clôture au Tiers-Lab des Transitions dans le 4ème arrondissement de Marseille.

Un programme ouvert et inclusif

Ce programme gratuit d’accompagnement à la réduction des déchets des ménages était destiné à 100 familles de la Métropole Aix-Marseille-Provence, sans aucune condition d’admission, et reposait sur le volontariat. Au final, ce sont78 familles qui ont pris part au projet, représentant une diversité de situations : couples avec ou sans enfants, personnes vivant seules ou en colocation, actives ou retraitées, etc. Ces familles se sont engagées pendant six mois à peser minutieusement leurs déchets et à participer aux nombreux événements et ateliers organisés pour les aider dans cette démarche écologique.

Suivi et évaluation des déchets 

Pour mesurer l’impact de la réduction des déchets chez les familles participantes, celles-ci ont été invitées à peser leurs différentes catégories de déchets (alimentaires, ordures ménagères, textiles, verre, etc.) sans modifier leurs habitudes durant le premier mois, du 19 novembre au 18 décembre. Du 1er mars au 31 avril, les familles ont repris les pesées de leurs déchets tout en intégrant les conseils et astuces de réduction partagées lors des nombreux événements organisés à Marseille et dans les environs.

Des événements riches et diversifiés

Le programme a inclus :

  • 5 ateliers thématiques : fêtes zéro déchet, cuisine zéro déchet, fabrication de produits cosmétiques et d’entretien, compostage, réparation et réemploi. Ces ateliers se sont tenus dans divers lieux engagés de Marseille comme la Cité Radieuse, la Recyclerie Sportive, le Tiers-Lab des Transitions, la Base, la Ferme du Collet des Comtes, etc. Ces événements sont en partenariat avec des acteur.ices locaux tels que le Super Cafoutch, Les Flamants Verts, Terre2Mains, et bien d’autres.
  • 2 visites de sites : l’incinérateur d’EveRé et le centre de tri du Jas de Rhodes, offrant aux participant.es l’opportunité d’en apprendre davantage sur la gestion locale des déchets.
  • 3 temps forts : inauguration, mi-parcours et clôture, permettant aux participant.es de se retrouver lors d’événements conviviaux pour faire le point sur leur parcours et échanger sur leurs expériences.
     

 

 

 

 

 

 

La majorité des ateliers étaient également accessibles en visioconférence, facilitant ainsi la participation de tout le monde. Pour les visites, le covoiturage et l’usage des transports en commun étaient encouragés afin de minimiser l’empreinte écologique des déplacements.

Un accompagnement continu

En plus des rencontres organisées, Zero Waste Marseille a fourni un accompagnement individuel personnalisé aux familles, en utilisant divers canaux de communication pour échanger et offrir des conseils spécifiques. Ce soutien s’est manifesté à travers des discussions sur des forums, le partage d’astuces et de ressources sur une plateforme numérique dédiée, ainsi que via un groupe fermé sur les réseaux sociaux. Ces différents moyens de communication ont facilité des échanges réguliers avec les familles sur leurs progrès et les difficultés rencontrées.

Résultats et perspectives

La réduction des déchets des familles participantes a atteint en moyenne 35 %*, illustrant ainsi une forte prise de conscience et un engagement significatif des habitant.es dans la gestion durable de leurs déchets. Au départ, les familles impliquées produisaient déjà moins de déchets que la moyenne métropolitaine, avec 96 kg par an et par habitant contre 385 kg pour l’ensemble de la Métropole Aix-Marseille-Provence**. Néanmoins, cette réduction de 35 % confirme l’efficacité du défi des familles zéro déchet, tant pour les novices que pour celles et ceux qui avaient déjà entamé des démarches de réduction. De plus, 43 %* des familles ont constaté une diminution de leur budget d’achat depuis le début du défi, ajoutant un avantage économique à cette initiative écologique.

Zero Waste Marseille a également mis un point d’honneur à maintenir l’engagement et la motivation des participant.es, soulignant que l’objectif principal, au-delà de la réduction de 25 % des déchets, était de promouvoir des changements d’habitudes sur le long terme. Pari réussi, puisque 100 %* des familles prévoient de continuer leurs efforts de réduction des déchets après le défi !

En outre, Zero Waste Marseille s’engage à poursuivre son soutien auprès de ces familles en les guidant vers un mode de vie zéro déchet et zéro gaspillage à travers divers échanges, ressources et événements. Un réseau de familles ambassadrices sera mis en place pour diffuser les bonnes pratiques et partager les expériences avec les futurs participant.es, renforçant ainsi l’impact et la portée du projet.

Un rendez-vous à ne pas manquer !

Le prochain défi se profile à l’horizon : rendez-vous début septembre pour le lancement de la phase de recrutement du Défi 3 ! Préparez-vous à rejoindre cette nouvelle aventure et à faire un pas de plus vers un mode de vie zéro déchet.

* Ces résultats sont tirés des données de 55 familles qui ont réalisé les pesées au début et à la fin du parcours.

** Ce chiffre inclut les ordures ménagères résidentielles ainsi que la collecte sélective et séparative

 

Témoignages des familles :

“L’aspect familial du défi avec des ateliers proposés mensuellement nous a vraiment encouragé à nous lancer”

“Nous n’habitons pas à Marseille mais nous avons quand même pu nous impliquer dans ce challenge grâce aux visio-conférences proposées”

“Nous sommes convaincus de continuer la démarche zéro déchet bien après la fin du défi”

“Cette expérience nous a vraiment fait prendre conscience de l’impact de nos déchets et nous a incités à changer nos habitudes”

“Nous avons réussi à réduire nos déchets et à mieux trier qu’avant. Bien sûr, ce n’était pas toujours facile, surtout avec des enfants en bas âge, mais ça en valait vraiment la peine.”

 

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.